Excite

A la découverte du foot bulle

  • Getty Images

Tout a commencé comme une blague pour une émission de télévision norvégienne. Le jeu n'avait presque aucune règle. On emballait les footballeurs dans une énorme bulle en plastique, un peu comme les panoplies de sumo, et c'était parti : rentrez-vous dedans, taclez après une passe, démolissez votre adversaire sans raison. Mais, en quatre ans, le bubble football a bien changé et se trouve désormais en passe de devenir un vrai sport populaire.

Les Etats-Unis ont ainsi créé l'année dernière leur ligue de «bubble soccer» qui compte désormais trente championnats locaux à travers le pays, avec de nombreux autres à venir. Des règles ont été instaurées, et les cartons rouges pleuvent pendant les matchs, tout comme les penaltys. Le nombre de joueurs varie de cinq à huit en fonction de la taille du terrain, et le temps de jeu est habituellement de quatre périodes de six minutes chacune.

«C'est comme si vous alliez courir avec une veste de 15 kilos sans possibilité de bouger les bras», détaille John Radosta, qui a participé à la création de la Ligue américaine de bubble soccer. «Ça n'a rien à voir avec aucun autre sport, c'est comme une déflagration nerveuse». Car, si le bubble football est un sport de contact, la protection en plastique permet en théorie de ne pas se blesser et «juste de rouler par terre», assure John Radosta, qui a tout de même déjà assisté à des torsions de cheville et de genou.

«Les équipes commencent à développer des stratégies, copiées notamment sur des techniques de basket-ball et d'autres méthodes qui permettent d'utiliser la bulle de plastique à son avantage. C'est comme le baseball quand il a été inventé par Abner Doubleday», précise de son côté John Radosta. A un détail près cependant : les joueurs sont désormais enveloppés dans du plastique.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017