Excite

Achat d'un cheval : quel budget ?

L'achat d'un cheval exige de bien prévoir son budget et de ne pas se lancer au hasard. Une décision mûre et réfléchie évitera bien des regrets.

L'achat d'un cheval se prépare. Les questions incontournables concernent l'utilisation de l'animal, la personne à laquelle il sera destiné, l'environnement dans lequel le cheval vivra, le budget et le temps qui pourront lui être consacrés.

Dressage, saut d'obstacles, simples promenades dominicales ? Le choix de l'animal doit se faire en fonction de la discipline vers laquelle le cavalier souhaite s'orienter. Toutes les races de chevaux ne sont pas destinées aux mêmes orientations.

Si le désir le plus fort est multidisciplinaire incluant balades, randonnées, saut, le tout à un niveau moindre, aucune race particulière n'est conseillée. Mieux vaut, en revanche, opter pour un cheval relativement jeune mais qui aura déjà acquis une éducation basique. Toutefois, le budget destiné au cheval sera tout de même conséquent.

Un cavalier qui désirera dresser sa monture à sa main aura tout intérêt à acquérir un cheval âgé de 3 ans mais pas encore débourré, ou un poulain afin de l'éduquer totalement.

A moins d'être un cavalier confirmé et très expérimenté, mieux vaut opter pour un cheval au caractère peu marqué. Un tempérament fougueux risque de rendre difficile la relation entre cheval et cavalier occasionnel peu habitué à l'animal. Il faut également prêter attention à ce point si la famille compte de jeunes enfants. Dans ce cas, l'idéal est d'acheter un Appaloosa, un Haflinger ou un Irish Cob (photo). A savoir : l'achat d'un cheval doit impérativement être suivi d'une visite chez un vétérinaire ou un hippiatre.

Avant l'achat d'un cheval, l'étude du budget doit tenir compte de nombreux points. Prix du cheval (de 2000 à 4500 euros, animal label 1) sécurisation de son lieu de vie (clôture du parc, construction d'un abri, etc. pour environ 1000 euros), frais de vétérinaire ou hippiatre, d'entretien et soins de bien-être (au minimum 400 euros par an), sellerie (entre 500 et 3000 euros). Si le propriétaire ne possède pas de parc, il sera tenu de mettre son cheval en pension, un budget conséquent à ne pas négliger (entre 200 et 250 euros par mois alimentation incluse). Enfin, le foin représente une dépense mensuelle d'environ 80 euros par cheval.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018