Excite

Décès de Patrick Edlinger, figure de proue de l’escalade en France

L’image d’un homme libre, accroché à la falaise avec un équipement minimaliste et cheveux au vent : Patrick Edlinger, suspendu au-dessus du vide sur des parois vertigineuses, donnait une impression de pureté absolue. «C'est grâce à lui qu'aujourd'hui il y a des milliers de pratiquants», souligne ainsi Jean-Michel Asselin, son ami depuis 25 ans, auteur d'une biographie qui devrait sortir dans quelques mois.

Patrick Edlinger, dont les causes du décès ne sont pas connues, avait effectué à mains nues et parfois même sans être assuré plusieurs ascensions dans les Gorges du Verdon au début des années 1980. Il fut l'un des pionniers de l'escalade libre de haut niveau avec son complice Patrick Berhault, mort en montagne en 2004, Leur prouesses avaient fait l'objet d'un documentaire intitulé «La Vie au bout des doigts» film qui a contribué à populariser l'escalade auprès du grand public.

REGARDEZ LE DOCUMENTAIRE LA VIE AU BOUT DES DOIGTS

L'homme à la longue chevelure blonde avait abandonné le haut niveau en 1995 après une grave chute de falaise et s'était retiré à la Palud-sur-Verdon, dans les Alpes de Hautes-Provence, où il avait ouvert un gîte. Il continuait toutefois à pratiquer l'escalade chaque jour. «Je suis un homme libre, je ne regrette rien de mon parcours», avait-il rappelé récemment au quotidien Le Dauphiné Libéré.

«Pionnier en France de l'escalade libre de haut-niveau, Patrick était un homme qui avait soif d'absolu et de défi» a réagi, la ministre des sports et de la jeunesse, Valérie Fourneyron. «Il fût le premier à ériger sa discipline en véritable art de vivre, ouvrant la voie à de nombreux adeptes pour qui l'escalade, le respect de la nature et le dépassement de soi sont devenus une philosophie. Aujourd'hui, c'est une figure familière, attachante, profondément aimée des Français, qui disparait» poursuit la ministre dans un communiqué.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017