Excite

Dopage : Le Dr Fuentes écope d'un an de prison

La justice espagnole a condamné à un an de prison le docteur Fuentes, principal accusé de l'affaire de dopage Puerto, mais a une fois encore frustré les parties civiles sportives en leur refusant l'accès aux poches de sang du médecin. L'Agence antidopage espagnole a annoncé son intention de faire appel. Le préparateur physique Ignacio Labarta a écopé pour complicité de délit contre la santé publique de quatre mois de prison. Les trois autres accusés ont été acquittés par le tribunal supérieur de justice de Madrid.

La juge a ainsi décidé de ne pas autoriser l'accès aux 211 poches de sang et de plasma saisies chez Fuentes en 2006 à l'Agence Mondiale Antidopage(AMA) et à d'autres parties civiles qui en avaient fait la demande. Fuentes, 57 ans, a été jugé coupable d'avoir mis en danger, par les autotransfusions qu'il pratiquait à des dizaines de sportifs depuis les années 2000, la santé de ces derniers.

« Pour moi, l'affaire Puerto n'est pas terminée. Je vais demander à la juge de me fournir toutes les preuves de quelle nature que ce soit, y compris les poches de sang, afin qu'elles puissent être jugées par des autorités compétentes », a réagi Ana Munoz, la directrice de l’Agence antidopage espagnole, au cours d'une conférence de presse.

L'enjeu de cette requête? Obtenir par un croisement entre ces échantillons et l'ADN de certains sportifs soupçonnés l'identité d'une partie des clients du médecin, qui a déclaré au début du procès qu'il travaillait « à l'époque avec des sportifs à titre individuel, de tous types ». « Ce pouvait être des athlètes, des boxeurs, tel ou tel footballeur », avait-il ajouté, en se disant prêt à donner des noms que la juge ne lui a jamais demandés.

Toutefois, sept ans après les faits, les 211 poches qui dorment dans le laboratoire de Barcelone pourraient bien ne jamais livrer leur vérité.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017