Excite

Football : la 3D au secours des arbitres

Dans le football, il existe de nombreuses erreurs d’arbitrage. Certaines sont sans conséquence, mais lorsqu’il s’agit d’une action menant à un but, lors d’une Coupe du Monde par exemple, les conséquences peuvent être terribles pour l’équipe qui perd. La FIFA a décidé de prendre le taureau par les cornes en annonçant que l’arbitrage vidéo serait employé lors de la Coupe du Monde 2014.

Ici, pas question de laisser l’arbitre regarder le ralenti pour voir si oui ou non le ballon a franchi la ligne, comme au rugby. Cela ferait perdre la spontanéité du football. Non, ici, ce seront des technologies bien particulières qui seront utilisées, juste pour signaler à l’arbitre s’il y a but ou non.

La première se nomme Hawk-Eye. Elle consiste à placer des caméras un peu partout autour du terrain pour le modéliser en 3D. Ainsi, le ballon sera traqué et modélisé en 3D en temps réel.

Cette technologie sera accompagnée d’une autre : GoalRef. Celle-ci se compose d'un champ magnétique, d'un ballon spécial et de capteurs placés autour du but qui détecteront la position du ballon. L’arbitre sera équipé d’une montre qui lui signalera si oui ou non il y a but. Si ce n’est pas le cas, il lui suffira de refuser le but, comme il le ferait pour un hors-jeu.

Le débat sur la vidéo a été régulièrement relancé ces derniers temps. Lors de la Coupe du Monde 2010, l'Angleterre s'était vu refuser un but valable contre l'Allemagne. Au dernier Euro, c'est un but ukrainien face à l'Angleterre qui a été oublié. Le dispositif a été testé lors de la Coupe du Monde des clubs en décembre dernier et la FIFA semble satisfaite. Les supporters ne pourront donc plus insulter l’arbitre en cas de défaite, mais le système vidéo à sa place.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017