Excite

Imposition à 75% : le PSG devrait débourser 45 millions d'euros

  • Getty Images News

Les services du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault ont été bien clairs :"Toutes les entreprises qui versent des salaires supérieurs à un million d'euros" seront concernées par le projet de taxation à 75 %. Et pour trouver des salaires aussi élevés il suffit d'aller pousser les portes des clubs de foot, même si dans un premier temps ces derniers se croyaient épargnés. En premier chef c'est le Paris-Saint-Germain qui devrait recevoir une facture très salée : 45 millions d'euros selon un calcul réalisé par les Echos.

Noêl Le Graët, président de la Fédération française de football (FFF) était confiant : "Seules les grandes entreprises seront taxées. Or les clubs professionnels sont considérés comme des PME." Mais le soufflet est vite retombé quand Matignon a déclaré que tous les salariés étaient concernés et que les club de football étaient d'ailleurs "un peu au-dessus du chiffre d'affaires qui correspond à la définition des PME".

Le PSG a vu grand. Le club ne compterait pas moins de 18 joueurs dont la rémunération annuelle dépasserait le million visé par le gouvernement Hollande. 18 joueurs c'est à peu près la totalité de l'effectif.

Les noms sont connus. En tête on trouve bien sûr la vedette du club Zlatan Ibrahimovic, payé 14 millions d'euros net d'impôt par an. On dépasse ici largement la barre des 1 millions, ce qui dans le cas présent devrait coûter au club quelques 9,7 millions supplémentaires.

Autre gros salaire, celui de l'entraîneur Made in Italy Carlos Ancelotti. Il coûte 6 million par an au club, il en coûtera 3,7 millions de plus si le projet de la taxe à 75 % devait être adopté.

L'Etat devrait récupérer des club de football environ 82 millions d'euros d'impôts, avec 112 joueurs concernés par la taxe en Ligue 1 et 5 joueurs en Ligue 2. Les 5 joueurs concernés appartiennent néanmoins au club de Monaco, propriété de l'homme d'affaire multi-millionnaire russe Dmitry Rybolovlev. Le club monégasque étant soumis aux lois fiscales de la Principauté, il échappera à la demande d'effort collectif.

Si le projet de taxation à 75 % devait passer, certains clubs devront rapidement renégocier les contrats. Des clubs importants comme Lyon ou Rennes affirment qu'ils ne pourront pas payer et que les salaires des joueurs devront subir un sacré coup de rabot. Et à la FFF d'agiter le spectre de la fuite des stars du football et de la baisse de la compétitivité dans le foot français.

Dans un communiqué Frédéric Thiriez, président de la Ligue de football professionnel (LFP) dénonce : "On étrangle les clubs ! Après avoir essayé de s'en prendre aux joueurs, on s'en prend à présent aux PME que sont les clubs professionnels".

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017