Excite

JO de Sotchi : la lutte antidopage renforcée

Même si les derniers JO d'hiver à Vancouver en 2010 avaient été épargnés par les scandales, la lutte antidopage a encore resserré ses filets en vue des Jeux de Sotchi et pour ce faire, le Comité International Olympique (CIO) a prévu près de 2500 contrôles antidopage. Principale nouveauté, c’en est fini des contrôles au hasard puisque la tendance vise désormais à mieux cibler les tests en fonction des risques et des indices.

« C'est facile à dire, mais cela nécessite beaucoup de travail », souligne Richard Budgett, le directeur médical et scientifique du CIO. Il ajoute : « Premièrement, il faut regarder pour chaque sport et chaque discipline quels sont les risques physiologiques et l'historique en matière de dopage. Puis aller plus en détails pour voir de quels pays émanent les cas, et cela nous donne une idée où il faut cibler les contrôles en fonction des résultats anormaux antérieurs».

Si aucun sport n'échappe aux contrôles, les efforts seront portés bien plus sur les sports d'endurance que sur le curling par exemple. « Il y a un long historique d'athlètes ayant eu recours à l'EPO ou au dopage sanguin en biathlon et en ski de fond », rappelle ainsi Richard Budgett. « Nous surveillons aussi de près les sports de force, comme le bobsleigh », souligne le directeur médical du CIO.

« Durant la période des Jeux, il n'y aura pas un seul endroit dans le monde ayant plus d'expertise scientifique en matière d'analyses qu'à Sotchi», se félicite le directeur médical du CIO. Pour ce faire, l'imposante équipe dépêchée du laboratoire de Moscou sera épaulée par 18 scientifiques venus du monde entier et plusieurs directeurs d'autres laboratoires antidopage.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017