Excite

La Chine bien présente aux derniers championnats d'Europe de tennis de table

Non, la Chine n'a pas encore envoyé de pongistes sous sa bannière pour participer aux derniers championnats d'Europe de tennis de table, achevés le mois dernier, en Autriche. Mais la domination de la Chine dans la discipline est telle qu'elle donne lieu à des situations insolites, pour ne pas dire caricaturales.

En effet, dans la compétition féminine, les quarts de finale ont vu la défaite de la Néerlandaise Li Jiao, double championne d'Europe (2007 et 2011), face à la Portugaise Fu Yu. La Suédoise Li Fen a, elle, battu l'Espagnole Shen Yan Fei (N°11 mondiale et meilleure européenne). Les deux Allemandes Shan Xiao Na et Han Ying se sont aussi imposées, respectivement face à la Turque Melek Hu et la Biélorusse Viktoria Pavlovitch, cette dernière étant donc la seule pongiste non naturalisée des quarts de finale.

Côté Françaises, la dernière en lice fut Li Xue, éliminée en huitièmes de finale. Le talent des pongistes d'origine chinoise fait donc le bonheur de bien des pays, à l'image de la Suédoise Li Fen, titrée cette année, ou de la Française Xian Yi Fang, médaillée d'argent lors de l'édition précédente.

Selon Jean-Philippe Gatien, champion du monde français en 1993 et vice-champion olympique en 1992, l’hégémonie chinoise est bien partie pour durer. Il commente : « En Chine, il y a entre 70 et 100 millions de joueurs. Et le système de détection est très performant avec des talents repérés au plus jeune âge et qui s’entraînent deux à trois heures par jour lorsqu’ils ont six ou sept ans. En France, ce n’est évidemment pas possible (…) Ils sont quasi devenus intouchables. »

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017