Excite

La Marseillaise sifflée au Stade de France

Le Premier ministre François Fillon a condamné le fait que des supporters se soient permis de siffler la Marseillaise avant le match de football France-Tunisie mardi soir. Il a qualifié cet acte d’'insultant' et comme ce n’est pas la première fois que cela arrive, François Fillon a ajouté qu’il faudrait dans de tels cas 'interrompre les matches'.

Sondage: Fallait-il interrompre le match?

La rencontre France-Tunisie qui s’est déroulée mardi soir au Stade de France a provoqué bien des remous parmi les quelques 60 000 spectateurs présents, dont une majorité de tunisiens. Après le match nul samedi en Roumanie (2-2) en match qualificatif pour la Coupe du monde 2010 et avant la reprise au printemps prochain des éliminatoires du Mondial 2010, les joueurs de Raymond Domenech ont offert un beau cadeau à leur entraîneur en battant la Tunisie 3 buts à 1.

Pourtant peu avant le coup d’envoi du match, les Bleus ont été accueillis par des sifflets alors que le speaker présentait la composition des équipes. Aucun joueur n’a pu échapper aux sifflets, pas même Hatem Ben Arfa pourtant originaire de Tunisie. Puis lorsque la chanteuse franco-tunisienne Lââm s’est mise à interpréter la Marseillaise annonçant le début de la rencontre, les sifflets se sont faits plus forts encore, rappelant deux incidents identiques qui s'étaient déjà produits lors des rencontres amicales France-Algérie, en octobre 2001 et France-Maroc, en novembre dernier.

Découvrez Lââm qui chante la Marseillaise:



Les Bleus ont beaucoup mieux joué à la seconde mi-temps, ne se laissant plus impressionner par les huées qui s’élevaient du stade. Une fois de plus le manque de respect pour la Marseillaise ne passe pas. «Il faut interrompre les matchs quand les hymnes nationaux quels qu'ils soient sont sifflés. C'est un manque de considération, de respect pour toute une nation. On ne peut pas laisser passer un incident comme celui-là sans chercher des solutions» a déclaré le Premier ministre mercredi matin au micro de RTL avant d’ajouter: «Ceux qui veulent siffler un hymne national doivent être privés du match auquel ils sont venus assister».

Le vice-président de la Fédération française de football, Noël Le Graet, a également réagi aux propos de François Fillon et aux sifflements de la foule: «Il y a eu des joueurs qui sont entrés côte à côte avec le souhait que la Marseillaise ne serait pas sifflée, mais rassembler les hommes c'est toujours plus fort que les sifflets». Certes, les sifflements de la Marseillaise sont produits par une minorité d’individus mais l’histoire se répète au fil des rencontres avec le Maroc, l’Algérie ou encore la Tunisie et ce sont toujours les mêmes qui sont sifflés…

Photo: hymne-national.ifrance.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017