Excite

La Russie souhaite limiter le nombre d'étrangers dans son Championnat

  • Getty Images

La Russie entend réduire le nombre de joueurs étrangers dans son Championnat pour favoriser son vivier national en vue de sa Coupe du monde de 2018. Le ministre russe des Sports annonce ainsi une loi pour début 2015 que le sélectionneur national, Fabio Capello, approuve.

Si la loi préparée par Vitaly Mutko est votée début 2015, le nombre d'étrangers autorisés sera ramené à six par club. Ils sont par exemple onze à l'heure actuelle dans l'effectif du CSKA Moscou, champion russe en titre et ancienne formation de l'Armée Rouge. Un grand coup de balai en perspective dans un football russe qui a pourtant le vent en poupe. Mais que soutient une idée forte : gonfler le réservoir de joueurs nationaux de haut niveau pour alimenter la sélection.

Selon l'Observatoire du football, la Russie pointe en effet en queue du peloton européen sur le critère des joueurs formés dans ses clubs soit ayant joué au moins 3 saisons entre 15 et 21 ans dans leur club actuel. Avec 22,7% de joueurs ayant ce profil dans son effectif, le CSKA était en 2013 le plus formateur des clubs russes... mais à la dernière place des 31 Championnats étudiés.

En mai dernier, le sélectionneur de la Russie, Fabio Capello, avait estimé que le trop grand nombre d'étrangers évoluant dans le Championnat réduisait significativement le vivier de joueurs russes sélectionnables. Selon le ministre des Sports, la loi annoncée a pour principal objectif de rendre l'équipe nationale plus compétitive, en vue de la Coupe du monde en Russie de 2018. L'enjeu est réel : à part une demi-finale à l'Euro 2008, la Russie est distancée dans le concert des nations (23e pays FIFA). Où placer le curseur pour éviter de casser la dynamique d'un Championnat (que Mathieu Valbuena a rejoint récemment) vitaminé par les oligarques et de plus en plus attrayant et performant ?

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017