Excite

Le bus de Knysna a été détruit

L'ancien équipementier de l’équipe de France de football, Adidas, a procédé lundi soir en banlieue parisienne à la destruction symbolique d'une réplique du bus de Knysna, symbole de triste mémoire de la grève de l'entraînement des joueurs de l'équipe de France au Mondial 2010.

«Le bus de Knysna, c'est le symbole fort d'un boulet qui empêche l'équipe de France d'aborder sereinement la Coupe du monde au Brésil. C'est pour cette raison que nous avons décidé de le détruire», a expliqué Guillaume de Monplanet, directeur de la marque Adidas France. Un bras articulé a complètement déchiqueté le bus portant le slogan de l'équipe de France au Mondial 2010 et arborant des plaques d'immatriculation françaises dans une casse de La Courneuve au nord de Paris devant plus de quatre cents personnes invitées

.

Le 20 juin 2010, à leur camp de base de Knysna en Afrique du Sud, les joueurs de l'équipe de France avaient refusé de s'entraîner devant les caméras du monde entier, pour protester contre l'exclusion de l'équipe de l'attaquant Nicolas Anelka, qui avait insulté le sélectionneur Raymond Domenech quelques jours plus tôt à la mi-temps d'un match. Les Bleus avaient refusé de descendre du « bus de Knysna », devenu depuis le symbole d'un comportement déplacé.

Ce fiasco de Knysna englobe l'échec sportif, les conflits internes, la grève d'un entrainement par les joueurs et, plus généralement, la crise connue par l'équipe de France de football et ses joueurs durant la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. La mésaventure est considérée comme la plus grave crise que l'équipe de France de football ait connue de son histoire.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017