Excite

Le marathon de Pyongyang sans étrangers à cause de l’Ebola

  • Getty Images

La Corée du Nord n'acceptera aucun étranger à son marathon par peur d'une propagation du virus Ebola. C’est en tout cas ce qu’affirment les agences touristiques Koryo Tours et Young Pioneer Tours, basées en Chine et spécialisées dans les séjours en Corée du Nord.

Elles auraient été officiellement notifiées de la décision par le régime nord-coréen : «L'épreuve va se tenir, mais seulement avec des coureurs locaux. Tous les participants étrangers, amateurs ou professionnels, en sont interdits», a ainsi déclaré à l'AFP Nick Bonner, directeur de Koryo Tours, joint au téléphone à Pékin.

La Corée du Nord, qui n'a pas enregistré un seul cas avéré d'Ebola sur son territoire, a fermé ses frontières aux touristes en octobre 2014 et imposé une quarantaine sévère aux autres étrangers s'y rendant, comme les hommes d'affaires et les diplomates.

Frappée par de lourdes sanctions internationales et peu ouverte aux touristes dont la liberté de mouvement dans le pays est très limitée, la Corée du Nord sous la poigne de Kim Jong Un accueille peu d'étrangers. Et le pays se ferme aussitôt en cas de menace sanitaire. En 2003, Pyongyang avait suspendu les entrées touristiques trois mois durant pour se protéger du virus responsable du Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) dont l'épidémie avait fait près de 800 morts dans le monde.

Les voyagistes pensent que le Nord pourrait prochainement rouvrir ses frontières mais sans doute pas à temps pour le marathon du 12 avril. «Nous espérons avoir de bonnes nouvelles mais il semble que ce serait de toute façon trop tard pour le marathon parce que les organisateurs ont besoin de délais importants pour établir les visas», a souligné Nick Bonner.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017