Excite

Le PSG parmi les mauvais élèves du fair-play

Sévérité des arbitres ou joueurs nerveux? En tête de L1, le Paris-Saint-Germain (PSG) pointe au 19ème rang du classement du fair-play. Ailleurs en Europe, les leaders la jouent bien plus cool.

S’il peut se targuer d’avoir la meilleure attaque et la meilleur défense du championnat du L1, avec 62 buts marqués pour 21 encaissés, le Paris-Saint-Germain (PSG) n’affiche pas des statistiques aussi mirobolantes en matière de fair-play.

Après 35 journées de championnat, les joueurs de la capitale ont déjà écopé de 70 cartons jaunes et 8 cartons rouges. Ils pointent ainsi au dix-neuvième rang du classement du fair-play. En fait, seul le club corse de Bastia fait moins bien avec 78 jaunes et 7 rouges.

Force est de constater que les joueurs de Carlo Ancelotti font preuve de beaucoup de zèle quand il s’agit de critiquer les coups de sifflet de l’arbitre. Zlatan Ibrahimovic en tête. Le directeur technique du club, Leonardo, ne montre pas l’exemple non plus. Déjà suspendu à titre conservatoire, il risque d'un an de suspension pour avoir bousculé l’arbitre à l’issue du match PSG-Valenciennes le 5 mai dernier.

En Europe, le PSG fait figure d’exception parmi les leaders des championnats. Après 35 ou 36 journées de championnat, les chiffres sont sans appel. En Italie, la Juventus de Turin, première de Serie A, pointe également en tête du classement du fair-play (avec 75 jaunes pour un seul rouge). En Angleterre, le leader Manchester United fait un peu moins bien. Les Mancuniens sont huitièmes (avec 56 jaunes et 1 rouge). Les rois du fair-play sont Allemands. En tête de la Bundesliga, le Bayern Munich ne compte que 36 cartons jaunes pour 1 seul rouge (après 32 matches).

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017