Excite

Le Qatar envisage de créer une ville ex-nihilo pour le Mondial

«Je crois qu'au final la Coupe du monde 2022 n'aura pas lieu au Qatar». Cette déclaration de Theo Zwanziger, actuel membre du Comité exécutif de la FIFA, a fait l'effet d'une bombe au Qatar ces dernières semaines. Le pays planifie en effet des projets extrêmement coûteux pour accueillir le Mondial 2022. Ainsi Lusaï City, une ville construite à partir de rien pour la modique somme de 45 milliards de dollars (35 milliards d’euros).

Ce site pharaonique, censé symboliser «le progrès du Qatar», devrait être construit pour 2019. La ville, qui n'existe pas encore, devrait accueillir le match d'ouverture et la finale du Mondial. Située à 15 kilomètres au nord du centre de Doha, Lusaï sera bâtie à cheval sur quatre îles. Elle comportera un stade de 80 000 places, 22 hôtels, un parc d'attractions, un zoo, un snow park, deux ports et une marina de 56 000 m2. Environ 450 000 personnes pourront loger sur place.

Suite aux déclarations fracassantes de Theo Zwanziger, Nasser Al-Khater, directeur exécutif du comité d'organisation Qatar 2022, a toutefois tenu à calmer le jeu. «La seule question qui demeure aujourd'hui, c'est QUAND, pas SI. Que ce soit en été ou en hiver, nous serons prêts», a-t-il affirmé dans un communiqué.

Le Qatar doit faire face à une série de polémiques depuis 2010. Le riche émirat fait également l'objet de vives critiques quant aux conditions de travail sur les chantiers des stades notamment. En novembre dernier, Amnesty International a ainsi dénoncé «un niveau alarmant d'exploitation visant les travailleurs étrangers dans l'un des pays les plus riches du monde». Le Qatar doit également faire face à des soupçons de corruption dans l'attribution du Mondial en 2010. La FIFA devrait rendre en 2015 les conclusions de son enquête.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017