Excite

Le Qatar met tout en œuvre pour avoir une équipe de foot compétitive en 2022

Le Qatar espère avoir une sélection nationale décente en 2022, année où il accueillera la Coupe du monde de football. Le richissime émirat met ainsi tout en œuvre pour mettre sur pied une équipe compétitive et échapper à des performances futures potentiellement ridicules au vu de la valeur actuelle de la sélection qatarie.

La tâche a été confiée à Ivan Bravo, ex-directeur de la stratégie au Real Madrid, désormais à la tête de l'Académie Aspire de la capitale Doha où se presse tout ce que l'émirat compte de footballeurs un tant soit peu talentueux. Son projet : « essayer de produire des joueurs de calibre international dans un si petit pays », qui peine à exister dans l’Asie du football mais accueillera en 2022 la compétition la plus populaire de la planète.

La stratégie d’Ivan Bravo: se concentrer sur les 14-18 ans, future « colonne vertébrale » de l'équipe nationale qatarie en 2022. Sa méthode consiste à multiplier les contacts avec les meilleurs et les gamins du Real Madrid, Barcelone, Manchester United ou le Bayern Munich se succèdent donc dans l'émirat.

Le Qatar veut en effet aussi exister sur le terrain. Le cheikh Hamad Bin Khalifa Bin Ahmed Al Thani, président de la fédération qatarie de foot, l'avait annoncé dès 2011 : « L'objectif est de participer à une édition de la Coupe du monde avant 2022 ». C'est raté pour 2014 puisqu’au 4e tour des qualifications pour le Brésil, le Qatar a perdu cinq matches sur huit, finissant quatrième d'un groupe où il affrontait l'Iran, la Corée du Sud, l'Ouzbékistan et le Liban. Reste la Russie 2018.

Devant ces ambitions qataries, les sceptiques ricanent et affirment que l'émirat n'existera jamais sur la planète football, quels que soient ses investissements pharaoniques. A ceux-ci Ivan Bravo réplique avec humour : « Nous allons travailler humblement. Cela ne signifie pas que nous sommes aussi bons que le Brésil ». Enfin, il jure que la petite taille du Qatar (300 000 nationaux) est en fait sa grande force : « C'est un petit pays, donc c'est plus facile de vraiment canaliser les ressources et de fixer des priorités ». A vérifier sur le terrain.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017