Excite

Le Red Star est de retour en Ligue 2

  • Getty Images

La première raison de s’intéresser au Red Star est son fondateur. En effet, le club parisien a été fondé par le créateur de la Coupe du monde, Jules Rimet en 1897 avec son frère et deux amis. Le club est alors omnisport. La section football s’installe à Meudon, puis dans le XVe arrondissement de Paris et déménage en 1909 au stade Bauer de Saint-Ouen.

Ensuite, le club a remporté cinq Coupes de France. Au palmarès de la Coupe de France, le Red Star arrive ainsi en cinquième position (à égalité avec l’AS Monaco, le RC Paris et l’OL). Le club francilien a remporté à cinq reprises la compétition, dont trois fois consécutives (1921, 1922, 1923, 1928, 1942). Dans les années 1920, l’équipe est composée de nombreux internationaux français. Et des adversaires aussi prestigieux que Boca Juniors ou le Real Madrid n’hésitent pas à venir affronter le club de Saint-Ouen pour des rencontres de gala.

Le Red Star mérite également le respect parce que des grands joueurs y ont joué. De Safet Susic (ancienne gloire du PSG) à Tony Cascarino (ancien joueur de l’OM), de nombreuses vedettes du championnat de France ont atterri au Red Star, y compris sur le banc de touche (Robert Herbin, Philippe Troussier, Roger Lemerre). Dans les années 1990 (Steve Marlet, Abdoulaye Meïte) puis 2000 (Abou Diaby, Lassana Diarra, Alexandre Song, Moussa Sissoko, Yoann Gouffran), le Red Star a participé à la formation de futurs internationaux.

Enfin, le club est original de par son nom. Des clubs des trois premières divisions françaises, le Red Star est le seul club dont le nom n’est pas celui de la ville qui l’héberge. Hommage à Buffalo Bill ou référence à une compagnie transatlantique, les théories divergent pour expliquer comment Jules Rimet en est venu à choisir ce nom anglais.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017