Excite

Les dopés au meldonium peut-être pas suspendus

Maria Sharapova et certains des 172 athlètes contrôlés positifs au meldoniumpourraient éviter une suspension. Selon l'Agence mondiale antidopage, on ne sait pas encore précisément combien de temps il faut au corps humain pour éliminer cette substance. Un sportif aurait ainsi pu prendre cette substance avant qu'elle soit interdite et elle pourrait encore se trouver dans son organisme.

L'Agence mondiale antidopage (AMA) a estimé que des athlètes contrôlés positifs au meldonium, substance interdite depuis le 1er janvier 2016, pourraient ainsi éviter une suspension. Depuis le début de l'année, 172 cas de dopage au meldonium ont été détectés. Le meldonium est un produit favorisant la circulation sanguine. Il permet d'améliorer les performances sportives, a indiqué le président de l'AMA Craig Reedie.

C'est d'abord la star russe du tennis féminin Maria Sharapova qui avait révélé avoir été contrôlée positive à ce produit à l'occasion de l'Open d'Australie en janvier. Elle avait indiqué prendre ce médicament tout en expliquant avoir omis de prendre connaissance de son interdiction.

L'AMA a nuancé les conséquences de ces contrôles positifs pour les sportifs, car «il y a actuellement un manque d'informations scientifiques claires sur le temps d'élimination» de ce produit par le corps humain. En conséquence, une commission d'appel pourrait estimer qu'un athlète ayant pris du meldonium avant l'inscription de ce produit sur la liste des produits interdits «pourrait raisonnablement ne pas avoir eu connaissance ou imaginer que le meldonium serait toujours présent dans son organisme» au-delà du 1er janvier, a estimé l'AMA dans un communiqué.

«Dans ces conditions, l'AMA considère qu'il pourrait y avoir des motifs pour qu'aucune faute ou négligence» ne soit retenue contre les athlètes. Le meldonium est «une substance particulière qui a créé une situation sans précédent» justifiant des directives additionnelles pour toutes les parties prenantes, selon l'AMA.

L'AMA n'a pas communiqué le détail des contrôles positifs pays par pays, mais la Russie est plus particulièrement visée, après la suspension des athlètes russes par l'IAAF. Le ministre russe des Sports Vitali Moutko avait affirmé fin mars qu'au moins 27 sportifs avaient été contrôlés positifs au meldonium en Russie.

Dans un communiqué, le ministère russe des sports a indiqué accueillir favorablement l'approche de l'AMA sur le meldonium qui n'est «pas de sanctionner immédiatement les sportifs contrôlés positifs mais plutôt de tenter de comprendre la situation».

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017