Excite

Les garde-côtes américains donnent le feu vert à la Coupe de l'America

La garde côtière américaine (US Coast Guard) a délivré le permis de course qui va permettre à la Coupe Louis-Vuitton de se tenir à partir du 7 juillet dans la baie de San Francisco, ont indiqué les organisateurs de l'épreuve. « C'était un pas important et nécessaire pour la Coupe de l'America », a indiqué dans le communiqué le directeur des régates, l'Australien Iain Murray.

Ce permis incorpore les 37 modifications apportées au règlement de la compétition après la mort d'un marin lors du chavirage de l'AC72 du challenger suédois Artemis Racing le 9 mai. Ces modifications ne font pas l'unanimité parmi les équipes engagées et deux d'entre elles, les challengers néo-zélandais Emirates Team New Zealand et italien Luna Rossa, ont indiqué qu'elles allaient contester formellement devant le jury de l'épreuve le bien fondé d'un ou deux de ces changements de règles, notamment celui qui affecte le gouvernail des AC72.

Les Kiwis et les Italiens ont toutefois précisé qu'ils ne feraient pas de ce problème un bras de fer judiciaire et qu'ils se rangeraient à la décision du jury international, attendue pour le 8 juillet, soit au lendemain du début de la Coupe Louis-Vuitton, qui sert d'éliminatoires entre les trois challengers. Iain Murray a formalisé l'entrée en vigueur des 37 modifications en publiant le nouveau règlement des courses.

Si les Néo-Zélandais et les Italiens estiment que Murray a outrepassé sa fonction en présentant unilatéralement des modifications au règlement dans la foulée du décès tragique du Britannique Andrew Simpson, l'Australien a précisé qu'il avait publié le nouveau règlement dans le meilleur intérêt de la Coupe de l'America en tant qu'institution de longue date et pinacle de la voile. « La sécurité n'est pas une disposition à choix multiples dans laquelle les compétiteurs peuvent choisir de respecter ce qu'ils veulent », a-t-il dit.

La Coupe Louis-Vuitton va opposer Emirates Team New Zealand, Luna Rossa et les Suédois d'Artemis Racing, qui ne se joindront à la compétition que lorsque leur deuxième catamaran AC72 sera prêt. Le premier a en effet été détruit lors du chavirage à l'entraînement qui a coûté la vie à leur équipier.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017