Excite

Liverpool encore

LLiverpool est donc de nouveau dans le dernier carré de la Ligue des champions. Une habitude pour le club qui participera à sa troisième demie finale en quatre ans. Portés par la ferveur du peuple d'Anfield Road, les joueurs de Rafael Benitez ont su revenir deux fois de l'enfer pour finalement s'imposer (4-2) face aux Gunners. Et pourtant, peu étaient prêts à parier sur les Reds.

Le début de ce match retour face à Arsenal, le plus frenchie des clubs british, semblait leur donner raison. Vifs, précis, les joueurs d'Arsène Wenger étouffaient littéralement leurs adversaires. Adebayor, intenable à la pointe de l'attaque, et Flamini, impérial au milieu de terrain, donnaient du fil à retordre aux partenaires de Steven Gerrard. Une domination qui se traduisait normalement par un but inscrit par Abou Diaby (0-1, 21ème).

A ce moment précis, on aurait pu croire la messe dite. Mais Liverpool ne laisse jamais tomber. Il ne fallu alors que neuf petites minutes aux Reds pour revenir dans le match sur une tête pleine de volonté d'Hypiä (1-1, 30ème). Un score de parité parfaite sur l'ensemble des deux matchs sur lequel tous les acteurs se retrouvaient aux vestiaires. En seconde période, Liverpool accentuait sa pression. Jusqu'à faire craquer de nouveau la défense des Gunners sur un petit chef d'œuvre de Fernado Torres qui d'une frappe en pivot dans la surface trouvait la lucarne opposée (2-1, 68ème). Anfield exultait, mais Arsenal ne renonçait pas.

Décidé à jouer le tout pour la tout, Wenger faisait entrer deux attaquants supplémentaires, Van Persie et Walcott. Et c'est sur un déboulé de 60 mètres de ce dernier qu'Arsenal revenait à égalité par l'intermédiaire d'Adebayor (2-2, 81ème). La qualification se précisait pour les Londoniens. Mais c'était sans compter avec le fighting spirit de Reds. Résultat, à peine trois minutes après avoir encaissé le but de l'élimination, Liverpool obtenait un penalty (sévère), transformé sans trembler par le capitaine Steven Gerrard (3-2, 84ème). En toute fin de match, Liverpool ajoutera un quatrième but anecdotique (4-2, 90+1)

En demie finale, c'est un classique qui sera proposé entre Liverpool et Chelsea, vainqueur 2-0 à domicile des turcs de Fenerbahçe. Une chose est donc sûre, il y aura un club anglais en finale.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017