Excite

L'UEFA ne paiera pas un centime d'impôts pour l'Euro 2016

  • Getty Images

Alors que le gouvernement français est perpétuellement en train de faire les fonds de tiroirs pour boucler son budget, on apprend que la richissime UEFA dirigée par Michel Platini ne paiera pas un centime d'impôts (en dehors de la TVA) en France à l'occasion de l'Euro 2016 de football. C'est une première dans l'histoire de la compétition.

L'information a été révélée par le quotidien économique Les Echos. Elle fait évidemment l'effet d'une bombe, alors que le pays traverse une crise économique importante. Il faut dire que la société organisatrice, détenue à 95% par l'UEFA et à 5% par la Fédération française de football, pourrait dégager un bénéfice net de près d'un milliard d’euros.

Ce cadeau fiscal était prévu dans le dossier de candidature de la France, déposé en 2010 déjà. Pour faire avaler la pilule aux contribuables, le gouvernement met en avant les avantages liés à l'accueil d'une telle manifestation: la visibilité, les investissements consentis dans les infrastructures des villes organisatrices (on parle ainsi de 2 milliards d’euros pour les stades et les accès) ou encore l'arrivée de 2,5 millions de spectateurs, dont 1 million d'étrangers.

Si le dossier vient aujourd'hui sur le devant de la scène, c'est que le gouvernement doit modifier la loi pour pouvoir exonérer l'UEFA et que ce changement doit être présenté au Conseil des ministres. Ce n'est pas le premier sacrifice consenti par la France à l'égard du monde du football. La TVA sur les billets a été abaissée et les salaires des footballeurs supérieurs à 1 million d’euros ne sont pas taxés à 75%, comme pour les autres secteurs économiques.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017