Excite

Michel Platini est déçu par le maintien de la triple peine

Quand un joueur de football commet une faute de dernier recours dans la surface de réparation, il subit aujourd'hui ce que l'on appelle la « triple peine »: c’est-à-dire qu’il est expulsé en tant que dernier défenseur, il offre un pénalty à l'adversaire et il sera suspendu pour au minimum un match.

Dans la prestigieuse Ligue des Champions, c’est ce qui est arrivé par exemple au gardien de but de l’équipe d’Arsenal Wojciech Szczesny pour une faute commise sur Arjen Robben, l’attaquant du Bayern de Munich.

Michel Platini est résolument contre cette triple sanction et l’a fait savoir, néanmoins les instances supérieures du foot ont décidé de maintenir cette règle. C’est pourquoi le président de l'UEFA, conjointement au Conseil stratégique du foot professionnel européen (CSFP), a exprimé sa « déception » vis-à-vis du maintien en l'état de la triple peine (penalty, carton rouge et suspension).

Rappelons que le CSFP regroupe des représentants des fédérations membres de l'UEFA, du syndicat des clubs européens (ECA), du syndicat des ligues professionnelles européennes (EPFL) et du syndicat des joueurs pros (FIFPro division Europe).

L'International Board of Football (IFAB), garant des lois du football, a donc rejeté début mars la requête de l'UEFA qui voulait supprimer la triple sanction. La proposition avancée par l'UEFA et Michel Platini était de ne plus donner un carton rouge systématiquement. Selon l'IFAB, la fin de l'imposition d'un carton rouge pourrait conduire à des fautes délibérées dans la surface de réparation. Le sujet a été renvoyé à un panel d'experts qui devront suggérer comment améliorer les règles.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017