Excite

Michel Platini réélu à la tête de l'UEFA

  • Getty Images

Michel Platini se dit «capitaine d'une équipe qui gagne». Le champion d'Europe en 1984 à la tête de l'équipe de France, a été reconduit président de l'UEFA, à 59 ans. Les 54 représentants des pays qui composent l'UEFA lui ont en effet renouvelé leur confiance par acclamations, pour un mandat de quatre ans, unanimité déjà affichée en 2011 à Paris, où là aussi des applaudissements avaient suffi pour le reconduire.

En 2007, les partisans de son adversaire, le président sortant Lennart Johansson, disaient que «Platoche» n'était qu'un ancien joueur qui ne saurait pas gérer l'UEFA. Mais depuis, les chiffres lui ont donné raison. Son instance a réussi «en huit ans le tour de force de quasiment tripler ses revenus tout en ouvrant ses compétitions au plus grand nombre, ce qui peut créer jalousies ou incompréhensions», comme l'a rappelé l'ex-joueur vedette de la Juventus.

Ainsi, l’an dernier, les recettes de l’UEFA ont atteint 1,73 milliard d'euros soit une progression annuelle de 1,8 % et les projections pour 2015-2016 font état de 4,6 milliards de recettes, en raison notamment d'un Euro 2016 en France, passant de 16 à 24 équipes.

Aujourd'hui, Michel Platini est donc le leader incontesté des instances européennes du football. Personne n'avait osé se présenter contre lui. Son programme pour les quatre ans à venir ? «Des combats qui ne s'arrêtent jamais. Cela faisait très longtemps que nous n'avions pas dû faire face à une telle montée des nationalismes et des extrêmes en Europe. Cette tendance insidieuse, on la retrouve dans nos stades car le football est le reflet de la société», a-t-il ainsi mis en garde.

Les solutions pour contrer le racisme, la violence, le hooliganisme dans et aux abords des stades? Le patron du foot européen prône un «durcissement des interdictions de stade au niveau européen et à la création d'une police européenne du sport».

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017