Excite

10 sportifs fâchés avec le fisc

Ruiné par son divorce et de mauvais investissements, Boris Becker a également dû rendre des comptes au fisc allemand en 2002. Les inspecteurs des impôts lui reprochaient de déclarer son domicile à Monaco (où il aurait été exonéré d'impôt) alors qu'il résidait à Munich. L'ancien joueur a reconnu ses torts et a été condamné à deux ans et demi de prison avec sursis et une amende de 6,5 millions d'euros.

Photos – VisualHunt

Les sportifs mieux protégés financièrement

Entre Yannick Noah et les services des impôts français, c'est une longue histoire. En 1996 déjà, il avait subi un redressement fiscal supérieur au million d'euros. On lui reprochait d'avoir déclaré son domicile en Suisse tout en passant la majorité de son temps en France. Vingt ans plus tard, le dossier n'est toujours pas clos puisque l'ancien tennisman français continue à contester cette sanction.

Photos – VisualHunt

Les sportifs mieux protégés financièrement

C'est en 2012 que Lindsey Vonn a été épinglée par le fisc, qui lui réclamait 1,7 million de dollars d'arriérés d'impôt. Retard ? Oubli ? A en croire la skieuse américaine, il s'agissait plutôt d'un problème de vigilance.

Photos – VisualHunt

Les sportifs mieux protégés financièrement

C'est en 2012 que Lindsey Vonn a été épinglée par le fisc, qui lui réclamait 1,7 million de dollars d'arriérés d'impôt. Retard ? Oubli ? A en croire la skieuse américaine, il s'agissait plutôt d'un problème de vigilance.

Photos – VisualHunt

Les sportifs mieux protégés financièrement

Lionel Messi a été accusé de fraude fiscale en 2013. Le fisc espagnol a en effet noté que les bénéfices générés par ses droits à l'image avaient été versés sur des sociétés basées à l'étranger, sans aucun paiement d'impôt. Résultat, la star du FC Barcelone a dû régler la somme astronomique de 56 millions d'euros pour ces impayés sur la période 2007-2009.

Photos – VisualHunt

Les sportifs mieux protégés financièrement

Diego Maradona doit 39 millions d'euros d'impôts au fisc italien depuis de nombreuses années. Lorsqu'il jouait à Naples à la fin des années 1990, le footballeur argentin avait oublié de régler ses impôts.

Photos – VisualHunt

Les sportifs mieux protégés financièrement

Luis Figo a aussi connu des déboires avec le fisc espagnol. En 2012, l'ancien footballeur portugais a ainsi été condamné à verser plus de 2 millions d'euros. Une somme qui correspond à des impôts liés à ses revenus de droit à l'image que Figo n'avait pas payés entre 1997 et 1999.

Photos – VisualHunt

Les sportifs mieux protégés financièrement

Luis Figo a aussi connu des déboires avec le fisc espagnol. En 2012, l'ancien footballeur portugais a ainsi été condamné à verser plus de 2 millions d'euros. Une somme qui correspond à des impôts liés à ses revenus de droit à l'image que Figo n'avait pas payés entre 1997 et 1999.

Photos – VisualHunt

Les sportifs mieux protégés financièrement

Björn Borg a subi les remontrances du fisc suédois. En 2006, l'ancien tennisman et ses parents sont accusés d'évasion fiscale dans les Antilles néerlandaises, via la société qui commercialise la marque Björn Borg. La somme à rembourser est considérable : 1,5 million d'euros au total.

Photos – VisualHunt

Les sportifs mieux protégés financièrement

C'est en 2008 que Valentino Rossi s'est fait rattraper par le fisc. L'Italien déclarait vivre en Angleterre depuis l'année 2000, sauf que les services des impôts italiens ont réussi à prouver que cette résidence était fictive. En conséquence, le pilote de moto a dû s'acquitter de 35 millions d'euros d'arriérés d'impôts.

Photos – VisualHunt

Les sportifs mieux protégés financièrement

Fabio Cannavaro a reçu la visite du fisc en octobre 2014 et la police italienne est venue saisir chez lui des biens d'une valeur de 900 000 euros pour les mettre sous séquestre. Le Ballon d'Or 2006 est soupçonné d'avoir utilisé à des fins personnelles le matériel de la société de location de bateaux qu'il gère avec sa femme.

Photos – VisualHunt

Les sportifs mieux protégés financièrement

Le cycliste Tom Boonen est accusé par le fisc belge de ne pas avoir payé suffisamment d'impôt sur ses revenus des années 2000. C'est le domicile fiscal du coureur, qui a habité plusieurs années à Monaco, qui serait en cause.

Photos – VisualHunt

Les sportifs mieux protégés financièrement

Le cycliste Tom Boonen est accusé par le fisc belge de ne pas avoir payé suffisamment d'impôt sur ses revenus des années 2000. C'est le domicile fiscal du coureur, qui a habité plusieurs années à Monaco, qui serait en cause.

Photos – VisualHunt

Les sportifs mieux protégés financièrement

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017