Excite

Platini et la ‘tolérance zéro’

Alors que des violences ont éclaté hier lors d’Italie-Serbie, Michel Platini, s’est exprimé en tant que président de l’UEFA avec ses souvenirs de joueur et compte bien être intransigeant avec les équipes dont les supporters se montreraient incontrôlables et dangereux.

Hier soir dans les rues de Gênes, c’était Apocalypse Now. La ville Italienne recevait la rencontre du groupe C opposant la Squadra Azzurra à la Serbie. Dès l’après-midi les ultras serbes s’étaient déjà adonnés au vandalisme, comme un présage. Quelques heures plus tard, le gardien serbe était pris à parti et agressé par ces mêmes supporters. Puis vint le match, avec 35 minutes de retard, le coup d’envoi est quand même donné. Des fumigènes sont lancés sur les supporters italiens ainsi que sur le terrain et ce qui devait arriver arriva, l’arbitre mit fin à la rencontre, après seulement 6mn de jeu.

Michel Platini, quant à lui, était dans les tribunes du match Hollande-Suède, rencontre qui a vu les Orange s’imposer facilement 4 à 1. En apprenant ce qui s’était passé à Gênes, l’ex n°10 de la Juve, équipe avec laquelle il jouait quand survint la catastrophe du Heysel en 1985, s’est exprimé avec la plus grande fermeté : Selon l'UEFA, 'l'éventail des sanctions possibles va d'un blâme ou d'une amende à la suspension de stade ou à l'exclusion de la compétition en cours et/ou à venir’. Deux blessés graves étaient à déplorer à la fin de la soirée.

Vidéo des affrontements lors d'Italie-Serbie :

Photo: Klearchos Kapoutsis

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017