Excite

Quand des femmes introduisent le surf en Iran

En 2010, une réalisatrice française, Marion Poizeau, et une surfeuse irlandaise, Easkey Britton, sont parties explorer les côtes iraniennes. Leur but : surfer en Iran en tant que femmes, une première. De ce voyage, la Française a fait une courte vidéo, diffusée sur Internet, qui a suscité l'intérêt de certains Iraniens.

Ce n'est que trois ans plus tard qu'elles sont reparties en Iran, dans la région isolée et conservatrice du Baloutchistan (sud-est du pays), toujours dans le but de partager leur passion pour le surf et, cette fois-ci, avec l'objectif d'en faire un documentaire.

Revenue de son voyage avec beaucoup de rushes, Marion Poizeau est aujourd'hui en quête de budget sur la Toile pour le montage, la post-production et la distribution de son documentaire de 52 minutes. La jeune réalisatrice dit vouloir raconter l'histoire de « trois sportives, Mona Seraji, ambassadrice du snowboard féminin en Iran, Shahla Yasini, nageuse iranienne, et Easkey Britton», qui « vont suivre leur passion pour le sport et réaliser l'impensable: introduire le surf en Iran ».

Ces trois sportives encouragent donc des Iraniennes à apprendre le surf et à créer leur propre club, le premier en Iran. Afin d'y arriver, elles sont allées jusqu'à rencontrer des élus religieux locaux. «Le documentaire montrera aussi comment, grâce au surf, les femmes deviennent actrices du changement dans une région où on ne les attendait pas », peut-on lire dans la présentation du projet.

En conclusion, Marion Poizeau et Easkey Britton ont également créé une fondation, Waves of Freedom, dont l'objectif est « d’utiliser le surf comme moyen créatif pour favoriser les changements sociaux ».

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017