Excite

Un champion du monde de natation synchronisée

  • Getty Images

Jusque-là exclusivement réservée aux femmes sur la scène internationale, la natation synchronisée a fait sa révolution en Russie, pays dominant de la discipline qui a pris une claque devant son public. Car non seulement Bill Mayest entré dans la légende, mais il a en plus mis un terme à l'invincibilité des Russes sur la discipline depuis 8 ans.

En effet, les Etats-Unis n'avaient plus gagné une épreuve de Championnats du monde en natation synchronisée depuis 1994, mais cet été dans une aréna à moitié pleine, soit quelque 5000 personnes, Bill May a vécu son rêve. Il a remporté l'épreuve technique du duo mixte avec 88,5108 points, coiffant d'un rien les Russes Alexander Maltsev et Darina Valitova (88,2986), en tête à l'issue des qualifications et qui n'ont pas caché leur déception.

Six nations se sont prêtées au jeu de la mixité. L'Italien Giorgio Minisini a reçu le bronze aux côtés de Manila Flamini (86,3640). A l'annonce des résultats, le couple américain s'est longuement étreint et s'est laissé submerger par l'émotion.

Gymnaste dans ses premières années, l'Américain s'est découvert une passion pour la natation synchronisée quand il avait dix ans, pour faire comme sa sœur. Depuis il n'a fait qu'épater, remportant 14 titres nationaux. Mais ne pouvant concourir à l'international, il a mis un terme à sa carrière sportive il y a onze ans pour devenir showman à Las Vegas. Il évolue actuellement dans O, un spectacle du Cirque du Soleil, où sa partenaire Christina Jones s'illustre aussi.

Ils ne sont qu'une poignée de nageurs dans le monde à faire de la natation synchronisée, cantonnés à des compétitions locales. En 42 ans d'existence, les Championnats du monde n'avaient jamais voulu en entendre parler. Et voilà qu'en novembre dernier, la Fédération internationale (Fina) avait décidé d'intégrer les hommes, en duo avec une femme. Sans vraiment que le milieu ne sache pourquoi.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017